MSR : Pierre Lumbi dit recourir au ministère de l’Intérieur

Pierre Lumbi le 24/04/2017 à Kinshasa lors d’un point de presse au siège de l’UDPS. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Pierre Lumbi dénie au Conseil nationale de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA) la compétence de remettre en cause ledit accord. Après la déclaration du CNSA, son parti politique le Mouvement social pour le renouveau (MSR), membre du G7, attend voir le ministère de l’Intérieur dans le but d’être remis dans ses droits conformément à l’accord de la St Sylvestre. La demande faite par Joseph Olenghankoy à Pierre Lumbi de créer son propre parti politique n’a pas plu à ce dernier. Olenghankoy Mukundji a même demandé au ministère de l’intérieur de lui en faciliter la tâche.

Dieudonné Bolenge Tenge, secrétaire exécutif national du MSR Lumbi, appelle au respect de l’accord signé le 31 décembre 2016. «Cet accord, ayant prévu expressément au chapitre V.6 que le ministre de l’Intérieur rapporte son arrêté du 23 janvier 2016 créant l’autre pseudo MSR, nous attendons sereinement la décision du ministre de l’Intérieur», a-t-il dit. D’après Bolenge Tenge, dire que le MSR de Pierre Lumbi n’est pas légal est une manière d’enfoncer les institutions du pays dans le chaos. Contrairement à la déclaration de Joseph Olenghankoy selon laquelle leur formation politique n’avait jamais obtenu un arrêté d’enregistrement, il soutient que le MSR avait participé aux élections de 2006 et de 2011 comme parti politique dûment reconnu en RDC.