RDC : le gouvernement très conforté par la hausse des cours du cobalt et du cuivre

Le prix du cobalt a connu une montée figurante de 79 % et celui du cuivre de 20,4 %.

Lors de la 9ème réunion extraordinaire du Conseil des ministres, tenu le 20 mars sous la présidence du chef de l’État, Joseph Kabila, le gouvernement a brossé un tableau encouragent de la situation économique et financière du pays, notamment celle du secteur minier. Le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, a indiqué que la tendance des cours des principaux produits qu’exporte la République démocratique du Congo au 16 mars 2018 est à la hausse. D’après lui, les principales tendances sont évolutives. Par exemple, le cours du cuivre est passé de 5 824 dollars la tonne métrique en mars 2017 à 7 014,5 dollars soit une hausse de 20,4 %. « Le cobalt est passé de de 47 523, 25 dollars en mars 2017 à 84 988, 96 dollars la tonne actuellement, soit une augmentation de 79%. Le prix de l’or s’est établi à 1 231,15 contre 1 231,15 dollars à la même période, soit une hausse de près de 8%. Quant au baril du pétrole, son cours s’est établi au 16 mars 2018 à 65,18 dollars à Londres contre 52,67 à la même période en 2017, soit une augmentation de 23,8% », a-t-il renseigné. Avec la remontée des cours mondiaux des produits miniers exportés, l’amélioration de la production dans le secteur minier et l’entrée en phase de production de quelques projets miniers, auxquelles il faut ajouter la reprise des activités de certains autres projets qui avaient mis la clé sous le paillasson, ont comme produit produit un électrochoc à la situation économique du pays. « On note depuis la fin de l’exercice 2017 et le début de l’année 2018 un comportement globalement satisfaisant de principaux indicateurs macroéconomiques que sont le taux de croissance, le taux d’inflation, le taux de change de la monnaie nationale, la situation des finances publiques et le niveau des réserves de change internationales », a fait remarquer le ministre des Finances. Pour le gouvernement, l’état d’esprit de la population est dominé par la satisfaction générale à la suite de la promulgation du code minier par le Chef de l’Etat en dépit de diverses pressions extérieures en sens contraire.

À la une

Également sur Actu 30