Avec 4 mois d'arriérés de salaire, les agents de la SCPT determinés à poursuivre la grève

Deuxième jour déjà des mouvements de grève à la Société Congolaise des Postes et des Télécommunications. Les agents sont déterminés à poursuivre ce débrayage jusqu’à obtenir le payement de leurs 4 mois d’arriérés de salaire pour les agents de Kinshasa et 15 mois pour leurs pairs à l’intérieur du pays.
Selon José Kabemba, président de la délégation syndicale nationale, il faut que le chef de l’Etat prennent en compte leurs revendications avant qu’ils ne reprennent le chemin du travail.
« Nous demandons aux autorités de trouver une solution rapide à la situation des agents de la SCPT impayés pendant 4 mois pour ceux de Kinshasa et plus de 10 mois pour ceux des provinces. Tant qu’il n’y aura pas de solution, nous n’allons pas arrêter », a-t-il fait savoir.
Par ailleurs, plusieurs autres agents des entreprises publiques notamment seuls de la SCTP menacent peu à peu de grever pour le même motif.
Jael Moloway