La mission d'observation de la Sadc demande aux acteurs politiques de respecter le verdict des urnes

La mission d’obervation électorale de la SADC a publié ce mercredi 02 janvier 2019 le rapport préliminaire de sa mission d’obervation du vote du 30 décembre 2018 en RDC.

La mission qui a déployé 23 équipes dans 13 provinces du pays a observé le vote dans 317 bureaux de vote et de dépouillement dont 281 en zone urbaine et 36 en zone rurale.

Pour la mission d’obsevation de la Sadc le processus ayant abouti aux élections générales du 30 décembre 2018 s’est déroulé dans un contexte sécuritaire marqué par des incidents violents à kinshasa, lubimbashi , beni, Kalemie, Tshikapa, yumbi et Mbuji Mayi.
Selon ce rapport préliminaire, les bureaux de vote ont ouvert à l’heure mais les scrutins ont commencé avec un retard allant jusqu’à 5 heures. Un retard dû selon le rapport à la mise en marche des machines à voter et l’arrivée tardive du matériel électoral.
 
De manière générale souligne le rapport préliminaire de la mission d’obsevation électorale de la SADC, les élections se sont déroulées dans une atmosphère calme et paisible. Quelques incidents ont émaillé la conduite des opérations de vote avec pertes en vies humaines ( walungu dans le sud kivu).
Au nombre des recommandations , la mission d’observation électorale de la Sadc demande aux acteurs de respecter le verdict des urnes et privilégier les voies légales en cas de contestation en vue de préserver la paix.
A la Ceni, la mission recommande de publierme résultat qui reflète le vote des congolais. De communiquer davantage avec les acteurs politiques en vue de dissiper les doutes et maintenir un climat de confiance nécessaire au reglerèglement des différents .
A la société civile la mission recommande de mener des actions de plaidoyer auprès des forces politiques nationales en vue de promouvoir le dialogue politique et le règlement des differends.
Au gouvernement, de poursuivre ses actions politiques de concert avec les différentes parties prenantes au processus electoral en vue de promouvoir davantage l’apaisement de l’environnement .
A la communauté internationale elle recommande de continuer à accompagner la RDC et les acteurs du processus électoral dans le renforcement de la démocratie et la stabilité politique.
 
Rachel KITSITA
 

À la une

Également sur Actu 30