Proclamation de Fatshi à la présidentielle : la VSV note plusieurs exactions tribalo-ethniques perpétrées dans le pays

Dans un communiqué rendu public ce mardi janvier, la Voix de Sans Voix pour les Droits de l’homme (VSV) souligne qu’après l’élection de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême, des violences à caractère tribalo-ethnique ont été à la base des violations et atteintes aux droits humains notamment dans les villes de Kinshasa et de Kwilu.
« il s’agit, entre autres, des violations et atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique et à la propriété », précise-t-elle dans ledit communiqué parvenu à Actu30′.
La VSV condamne, mordicus, ces actes de violences et invitent, à cet effet, les victimes et les témoins oculaires de ces violences à venir les dénoncer dans son siège situé à la commune de Kasa-vubu.
« La VSV encourage les victimes et/ou les témoins oculaires des violences à caractère tribalo-ethnique à les dénoncer et à se présenter, pour une meilleure documentation de ces cas, à son siège », renchérit-elle.
En outre, cette organisation de la société civile rappelle à tous les acteurs politiques l’obligation de sauvegarder la paix en invitant la population congolaise à la non-violence et à la revendication pacifique.
Don-Neille LBK