RDC-Human Rights Watch : « tout au long de 2018, le Gouvernement et les forces de sécurité ont commis de graves violations de droits humains »

Dans son rapport des évènements qui se sont déroulés en RDC, au cours de l’année 2018, l’ONG Human Rights Watch indique que les autorités congolaises et les forces de l’ordre ont perpétré de graves violences.
« Tout au long de 2018, des représentants du gouvernement et des forces de sécurité ont exercé une répression généralisée et de graves violations des droits humains contre des dirigeants et des sympathisants de l’opposition, des défenseurs de la démocratie et des droits humains, des journalistes et des manifestants pacifiques », a déclaré HRW.
Cette organisation rapporte en même temps que la situation humanitaire est toujours préoccupante avec près de 4,5 millions de personnes ayant été déplacées de leur foyer et plus de 130 000 réfugiés ayant fui dans les pays voisins.
HRW renseigne par ailleurs que la plupart de ces exactions ont été aussi perpétrées lors de manifestations publiques organisées par l’opposition et le Comité Laïc de Coordination (CLC).
Don-Neille LBK

À la une

Également sur Actu 30