RDC: Un journaliste brutalisé par les partisans de Lamuka, La police déplore.

Dans un communiqué publié ce samedi 02 février 2019, le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa félicite les éléments affectés à la place Ste Thérèse, pour leur professionnalisme. Pour le général Kasongo, les organisateurs du Meeting n’ont pas suivi le consigne tel que convenu lors de la réunion tenue le même samedi avant le meeting
« Les organisateurs du meeting ont appelé leurs militants estimés à 3800 à la désobéissance civile ce qu’il a fortement troublé l’ordre public dans la partie est de Kinshasa. La police a subit des insultes et provocations des militants qui entonnaient des chansons instant à la haine ethnique en préférant des insultes contre les autorités de la République légalement établies « .
La police déplore l’agression d’un journaliste
« Un journaliste de la chaîne Afrika TV répondant au nom de Israël Mutombo à été agressé et son véhicule callaissé par les partisans de Lamuka . La police déplore aussi la présence des mineurs de la moyenne d’âge de 15 ans parmi les participants au Meeting », indique le communiqué .
Il faut noter que ce meeting, le premier sous Felix Tshisekedi s’est soldé sur un bilan positif. Zéro blessé, zero mort, zero arrestation et pas de gaz lacrymogène

À la une

Également sur Actu 30