• fardc 1 min

Corruption des élus provinciaux : le Procureur demande le report des sénatoriales et des gouvernorales, la Ceni confirme la tenue des scrutins

La cellule de communication de la Ceni a réagi ce dimanche après la demande du Procureur général près la Cour de  cassation appellant au report des élections des sénateurs et gouverneurs suite allégations de corruption des députés provinciaux.

Pour la Ceni qui a donné son avis dans son compte Twitter, il n’y a pas lieu de priver les députés de passer au vote.

« Avant toute décision de culpabilité rendue par un juge, tous les députés provinciaux sont présumés innocents. Par conséquent, il n’y a pas lieu de leur priver l’exercice de leurs prérogatives », indique le tweet de cette institution.

La centrale électorale ajoute qu’elle ne peut subir des injonctions du Procureur, avant toute décision de la justice. Ainsi, confirme-t-elle la tenue des élections des sénateurs et gouverneurs aux dates prévues dans son calendrier tel que modifié.

« En outre, la Ceni est une institution indépendante qui n’a pas à subir des injonctions d’un procureur général, avant toute décision de justice. La CENI confirme donc la tenue des élections, conformément à son calendrier électoral, 15 mars pour l’élection des sénateurs et 26 mars pour l’élection des Gouverneurs et vice-gouverneurs », renchérit-elle.

Le Procureur général a fait savoir, dans sa lettre, que la tenue desdits scrutins sous ce climat d’allégations de corruption des élus provinciaux ouvrirait grandement la voie aux contestations et aux violences meurtrières.

Don-neille LBK

À la une

Également sur Actu 30