• fardc 1 min

Nord-Kivu : 4 personnes retrouvées mortes ce mardi à Goma

Les corps de deux jeunes de 30 ans révolue qui gisaient au sol ont été retrouvés à Ngangi dans le quartier Majengo et deux autres dans le quartier Ndosho dont celui d’un petit commerçant retrouvé dans sa boutique après homicide, il y’a près de trois jours.

La population de Goma condamne l’absence des militaires et des éléments de la police dans différents coins de la ville pendant les heures vespérales et déplore le fait que ces derniers n’interviennent presque plus, même en cas d’urgence.

« Mon fils était pousseur d’une Tshikudu. Il a été tué avec son ami en début de la soirée. Nous ne savons pas pourquoi il a été tué, lui qui évitait toujours des conflits avec ses camarades du quartier. je pleure mon fils qui laisse derrière lui trois enfants dont un bébé de 5 mois », a temoigné à actu30.info la maman de l’une des personnes tuées à Ngangi.

Les habitants de Ngangi disent craindre cette recrudescence des tueries à Goma après des assassinats d’une quinzaine des personnes à Ndosho dans moins de 20 jours. Ils demandent aux autorités militaires de prendre des dispositions pour que ce phénomène ne s’étende pas partout dans la ville.

« Nos militaires n’étaient même pas là pour intervenir et c’est ce matin qu’ils sont venus avec empressement disant qu’ils viennent de diligenter des enquêtes. Nous ne savons plus quoi faire, avant hier c’était a Mugunga, hier à Ndosho et aujourd’hui dans notre quartier. Nous ne savons pas réellement que cherchent ces tueurs. Que nos autorités prennent des dispositions pour notre sécurité », déclare un habitant de Ngangi rencontré sur le lieu.

Face à cette insécurité, Un député provincial du Nord-Kivu a livré quelques pistes de solutions dont le départ de l’actuel maire de Goma.

Fidele Kitsa

À la une

Également sur Actu 30