Corruption : le Parti Congo en avant saisit le Procureur près la Cour de cassation contre les anciens collaborateurs de J. Kabila

Soucieux d’accompagner le Président de la République Félix Tshisekedi, dans sa vision de combattre la corruption et les antivaleurs, le parti Congo Avenir a déposé une plainte ce jeudi 18 avril 2019, contre les anciens collaborateurs du président sortant Joseph Kabila. 

Pour Médard Kankolongo, président national de Congo avenir, « le peuple n’accepte pas d’octroyer l’amnistie à ceux qui ont pillé la République ».

« Nous nous sommes battus pour une alternance avec alternative au sommet de l’État, et nous avons constaté dans les rapports que nous avons reçu, qu’il y a eu des crimes des congolais. Voilà pourquoi on ne peut pas accepter d’administrer les gens qui ont détruit, pillé et ruiné la République. C’est ainsi qu’on est venu saisir la justice et nous leur avons montré des preuves et les noms des personnes qui ont volé les biens de l’État », a-t-il affirmé.

Pour ce faire, Médard Kankolongo demande au procureur général de la République, de mener rapidement des enquêtes pour traduire tous les antivaleurs en justice.

« Nous demandions que le procureur général de la République ouvre des enquêtes contre les anciens collaborateurs de Joseph Kabila. Il y a le devoir de redevabilité et ceux qui doivent être sanctionnés », a-t-il ajouté.

De pied ferme, Médard Kankolongo, menace de manifester si le PGR n’ouvre pas un dossier judiciaire.

« Si le PGR n’ouvre pas des enquêtes, nous allons nous mobiliser conformément à la Constitution pour montrer que la volonté populaire est que les médiocres dégagent », a-t-il conclu.

Roberto Tshahe

À la une

Également sur Actu 30