Installation des pancartes au Stade de Martyrs : la société Dispromalt dénonce le non-respect du Contrat et de la loi par le gestionnaire du Stade et l'ex-Ministre du Sport

Dans un mémorandum du vendredi 12 avril 2019, la société Dispromalt SARL dénonce les violations du contrat par le gestionnaire du Stade de Martyrs concernant l’installation des structures et affiches dans cet omnisports de Kinshasa.

A en croire cette entreprise, un Contrat a été signé avec le stade de Martyrs depuis 2011 en rapport avec le louage de l’espace du Stade pour la mise en place des affiches et d’autres structures. Déjà, Dispromalt y a placé les pancartes de la société Vodacom avant que le Ministère résilie le Contrat avec celle-ci en faveur d’autres sociétés.

IMG 20190413 WA0019

Après plainte au Tribunal de commerce de la Gombe contre le complexe Omnisports, cette instance avait rendu jugement avant-dire droit ordonnant la réinstallation des structures et affiches démontées de la société Dispromalt.

Un jugement qui souffre de son exécution suite aux menaces d’arrestation du Ministre de Sport à l’égard des huissiers qui s’opposaient farouchement, d’après ledit mémo parvenu à Actu30.info

 

Par ailleurs, les huissiers ont sollicité du procureur de la République, près le Tribunal de grandes instances Gombe une réquisition de force qui a été transmise au commissaire provincial de la police pour son exécution.

IMG 20190412 WA0053

Mécontents, le Complexe Omnisports Stade des Martyrs a interjeté appel devant la cour d’appel de Kinshasa/Gombe, mais malheureusement, en date du 5 juillet 2018, la cour confirme le jugement entrepris par le Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe.

Le conflit qui existe entre la société Dispromalt et le Complexe Omnisports Stade des Martyrs émane d’un contrat conclut en date du 24 février 2011 jusqu’en 2021, tel est le délai convenu et régulièrement payé. Subitement ce contrat s’est vu résilié unilatéralement le 18 septembre 2017. Cette résiliation orchestrée par le Ministre des Sports sortant alors que ce dernier n’était nullement signataire, selon le mémo.

 

Cette décision n’a guère été informé à la société Dispromalt qui serait encore contrat avec Vodacom et cela dans le but d’afficher les panneaux de la société Orange RDC sur la coupole du Stade des Martyrs.

A comprendre ce document, Dispromalt se voit hors de ses droits d’installer des pancartes et affiches. Que Vodacom, Orange ou autre entreprise veullent bien louer cet espace, Dispromalt SARL estime qu’il lui revient de droit d’installer les différentes affiches, conformément au contrat signé depuis 2011 avec le Complexe omnisports du Stade de Martyrs.