La mise en garde de la Police : "quiconque détiendrait un bien meuble ou immeuble de l'État congolais est tenu de le restituer sans délai"

Dans un communiqué de ce vendredi 5 avril 2019, le Commissariat provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa (PNC/Kinsahsa) lance une mise en garde à toute personne qui détient les biens de l’État à pouvoir restituer.


« le commissariat provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa informe l’opinion nationale que quiconque détiendrait un bien meuble ou immeuble appartenant à l’Etat congolais est tenu de le restituer sans délai », indique ce communiqué.

La Police renseigne que cette opération se circonscrit dans le cadre de la déclaration sur la normalisation publique et la gestion citoyenne des deniers et patrimoine de l’État. Laquelle, faite par le Président Tshisekedi lors de son investiture, a été entérinée ce vendredi par le directeur de cabinet, Vital Kamerhe.

Ce communiqué de la PNC annonce dans cette foulée que l’interpellation en ce jour de Roger Nsingi, ancien Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, entre dans cette optique.

« Liant l’acte à la parole, l’opinion devra noter déjà que ce vendredi 05 avril 2019, Monsieur le Roger Nsingi Mbemba, président honoraire de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, auteur de spoliation des 6 véhicules appartenant à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a été arrêté. Deux véhicules de ce lot dont 1 véhicule de marque Ford immatriculé APK 0001 et 1 Toyota Hiace immatriculé APK 0006 ont été récupérés », ajoute la police.

Le commissariat provincial de la police nationale congolaise ville de Kinshasa appelle par ailleurs la population kinoise non seulement à la collaboration sincère, mais également à dénoncer les récalcitrants.

Don-Neille LBK

À la une

Également sur Actu 30