Kasaï oriental : les agents de la SCTP entament une grève et exigent la démission du comité de gestion de l'entreprise

Les agents de la Société Congolaise de Poste et Télécommunication (SCPT) de la province du Kasaï Oriental ont entamé ce mardi 7 mai 2019 un mouvement de grève. Une grève qui concerne les les trois provinces démenbrées du Kasaï Oriental à savoir, le Sankuru, la lomami et le kasaï oriental .

Ce mardi ils ont manifesté leur mécontentement ce mardi dans les artères principales de la ville de Mbujimayi à travers une marche de protestation.. Ils réclament le paiement de salaires de plus de 26 mois d’arriérés et dénoncent l’injustice et la discrimination dont fait montre la hiérarchie de la SCPT.

 

IMG 20190507 WA0042

La marche de colère a eu comme point de chute l’hôtel de ville de Mbujimayi où un mémorandum a été déposé à l’autorité urbaine.

“ La masse laborieuse de la Province du Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru vient pour la unième fois auprès de son excellence Monsieur le Président de la République, pour dénoncer l’injustice et la discrimination commises par la hiérarchie de la SCPT Kinshasa à dégénérer, l’impaiement des salaires bat son plein de plus 26 mois depuis Avril 2016 ”, indique leur cris d’alarme adressé au Président de la République.

Ainsi, la masse laborieuse des travailleurs de la Société Congolaise de Poste et Télécommunication Grand Kasaï Oriental, demande la «démission» du comité de gestion de Kinshasa, car toute la procédure étant épuisée sans aucune réponse.

Crispin KAZADI