Covid-19 : le Cardinal Ambongo salue les mesures prises par le chef de l’État et annule la célébration publique des rameaux

Dans son message rendu public ce vendredi 20 mars et adressé principalement aux fidèles de l’église catholique, le cardinal Fridolin Ambongo alerte sur la dangerosité de la pandémie de Coronavirus qui sévit actuellement en RDC.

Il salue à, cet effet, les mesures prises par le chef de l’État dans le sens d’endiguer le COVID-19.

« L’epidémie de Coronavirus est déjà parmi nous. Elle se propage à un rythme accéléré et compte de plus en plus ses victimes ici à Kinshasa. Ainsi, en application des mesures annoncées par le président de la République dont je salue l’initiative… », déclare-t-il dans son message.

Pour appuyer ces mesures, le cardinal Ambongo Besungu arrête quelques décisions pour l’archidiocèse de Kinshasa et ce, jusqu’à nouvel ordre. Il s’agit notamment de la suspension de toutes les messes publiques et l’annulation de la messe des rameaux qui précède la fête de pâques.

« Considérant le danger que représente tout grand rassemblement, la célébration publique des rameaux est annulée. Cependant, les prêtres veilleront à organiser une célébration privée de rameaux. Sauf dispositions contraires, cette mesure s’appliquera aussi à toute la semaine sainte », indique l’archevêque métropolitain de Kinshasa.

Et d’ajouter : « L’administration publique de sacrements, de baptême, de la confirmation, du mariage, et de l’ordre est suspendue. Cependant, on veillera à assurer aux fidèles qui en ont besoin la communion aux malades, les sacrements de pénitence et réconciliation, l’onction des malades et le viatique ».

Pour continuer à soutenir spirituellement les fidèles, le cardinal invite « les médias diocésains (Radio Catholique Elikya, Radio Maria et Télévision Catholique Elikya) à adapter leurs grilles des programmes en y incluant des célébrations eucharistiques radio-télévisées et d’autres moments de prière (chapelet, chemin de croix, adoration du très saint sacrement) ».

Corneille Lubaki