Kinshasa : l’ancien ministre provincial des finances condamné à 8 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics

Guy Matondo, ancien ministre provincial des finances, a été condamné à 8 ans des travaux forcés pour détournement des deniers publics.

La Cour de cassation a rendu ce lundi 23 mars 2020, son arrêt concernant l’affaire Guy Matondo, ancien ministre provincial des finances de la ville de Kinshasa, accusé de détournement des deniers publics, création des comptes fictifs ou parallèles ainsi que des arriérés des salaires et primes des ministres provinciaux.

Selon le verdict de la Cour de cassation, Guy Matondo est reconnu coupable de détournement et est condamné à 8 ans des travaux forcés et 5 ans de privation des droits civiques.

En ce qui est des droits civiques, il s’agit de :

  • L’ interdiction pour 5 ans après l’exécution de la peine du droit de vote et du droit d’éligibilité ;
  • L’interdiction d’accès aux fonctions publiques ;
  • La privation du droit à la condamnation ou à la libération conditionnelle et à la réhabilitation.

C’est après une motion de défiance à sa charge à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, que Guy Matondo a été traduit en justice. Il est depuis le 23 août 2019, détenu à la prison centrale de Makala.

La Cour de cassation a rendu aussi son arrêt dans l’affaire Oly Ilunga. L’ancien ministre de la santé a été déclaré coupable et condamné à 5 ans des travaux forcés et privations des libertés.

Corneille Lubaki