Parc des Virunga : les FARDC appellent les rebelles à déposer les armes avant le lancement des opérations de traque

En mission officielle à Goma, au Nord-Kivu, le commandant du corps de protection des parcs nationaux en RDC a appelé ce samedi, les groupes armés opérant dans le parc national des Virunga à déposer les groupes armés, avant le début des opérations de traque.

Le général major Aguru Mamba Morris a lancé cet appel à l’issue de son entretien avec le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

Selon cet officier supérieur de l’armée, ces opérations de traque seront menées conjointement entre les FARDC et les écogardes de l’Institut Congolais de Conservation de la Nature (ICCN) contre les groupes armés qui se servent du parc national des Virunga comme base arrière pour insecuriser la province du Nord-Kivu.

« C’est le parce qu’il faut nettoyer pour rétablir la sécurité ici, il faut dégager le parc de tous les groupes armés. Si on ne le fait pas, on aura pas atteint l’objectif voulu. Nous travaillons ensemble avec l’ICCN, nous mutualisons nos moyens et d’une manière d’une autre, chacun doit apporter les siens pour la réussite de ces opérations. Pour les groupes armés, On leur demande de partir le plus longtemps possible, ils peuvent déposer les armes, ça ne sert à rien de résister parce que c’est l’Etat qui a la force », a déclaré le général major Aguru Mamba Morris.

La sictuation sécuritaire dans cette région demeure inquiétante avec la présence de plusieurs forces negatives. Plus de 160 écogardes ont été tués par des hommes armés ou des rebelles ces 20 dernières années dans le parc national des Virunga.

Fidèle Kitsa