RDC : Les jeunes Kabilistes appelés à intérioriser l’idéologie et la vision du Kabilisme pour bâtir un « Congo fort, prospère et indépendant »

La Jeunesse Kabiliste a organisé ce samedi 14 mars 2020, en la salle Maisha Park située à Kinshasa, une session de leçon publique autour du thème « le Kabilisme : idéologie et vision pour l’émergence de la RDC ».

Au cours de cette session à caractère scientifique, sous la modération du Professeur Eddy Thambwe, 7 intervenants se sont succédés à la tribune.

Tous, conformément aux thématiques abordées, ont convié la jeunesse kabiliste à prendre conscience de sa responsabilité, à intérioriser l’idéologie et la vision du Kabilisme dans le cadre de son engagement politique afin de « bâtir, dans la paix et l’unité un Congo fort, prospère, moderne et indépendant ».

Le docteur Félix Momat, vice-ministre du budget, s’est planché sur le sujet intitulé sur la thématique : « le Front Commun pour le Congo : esquisse de la pensée politique de Joseph Kabila ».

Pour sa part, Julien Paluku, ministre de l’industrie, s’est entretenu avec l’assistance sur « la participation politique de la jeunesse dans l’histoire politique de la République Démocratique du Congo ».

Papy Pungu Lwamba, vice-ministre des ressources hydrauliques et électricité, ainsi que Valéry Mukasa, vice-ministre de la coopération internationale et intégration régionale, ont exposé, à leur tour, sur la question de l' »engagement politique et appropriation du destin collectif par la jeunesse à la lumière de la vision kabiliste ».

Abordant le sujet de « l’alternance démocratique en RDC : historique, portée, enjeux, défis et perspectives », le professeur Adolphe Lumanu a, dans son allocution, interpellé la jeunesse kabiliste à l’engagement.

De son côté, Suzy Badjoko, vice-présidente de l’ANADEC, parti cher à Aggé Matembo, a développé un plaidoyer pour la consolidation de la dynamique de promotion des femmes à différents niveaux de responsabilité de l’État.

La ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale, Néné Nkulu, a axé son intervention sur « la promotion de la femme aux hautes fonctions politiques : état des lieux et perspectives de la dynamique kabiliste », avant de féliciter la jeunesse kabiliste pour sa mobilisation et sa détermination à respecter son engagement.

Jael Molowayi