Table ronde de Brazzaville : Le Gouvernement annonce sa participation pour lever des fonds sur les projets d’infrastructures dont le pont-route-rail et le port de Banana

Willy Ngoopos, VPM des infrastructures et Travaux Publics, Elysée Munembwe, VPM de Plan, et Didier Mazenga, Ministre des Transports, ont tenu un point de presse conjoint mardi 10 mars pour informer de la participation de la RDC, le 19 mars prochain, à la table ronde pour le financement des projets d’infrastructures en Afrique Centrale, principalement en RCA, RDC, Congo et Tchad.


Ils ont fait savoir que ces projets sont une reponse positive au premier objectif du Plan Directeur consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC) qui permet de relier les capitales des pays de l’Afrique centrale par des infrastructures de Transport.

Il sera question lors de la table ronde de lever de fonds nécessaires devant favoriser l’aboutissement de ces projets d’infrastructures, ont de part en part indiqué ces membres du Gouvernement.

Parmi les 55 projets retenus à cet effet, 4 concernent la RDC à savoir : la construction du pont-route-rail entre Kinshasa et Brazzaville, Aménagement de la route Ouesso-Bangui-Ndjamena, construction d’un pont sur la rivière Oubangui ainsi que la construction du port en eaux profondes de Banana.

A en croire la VPM du plan, la participation à ce forum concernant ces projets (dont le coût global est estimé à près de 2 milliards USD, pour les 4 projets) constitue « une opportunité qui pourrait aboutir sur le financement de pont-route-rail/chemin de fer Kinshasa-Ilebo et ainsi motiver les États à verser leur cotisation pour le financement de certaines études restantes ».

Le ministre des infrastructures a noté que ces ouvrages, une fois construits, auront une grande valeur économique car, elle contribuera à maximiser les recettes de régies financières dont la Direction générale des Douanes et accises (DGDA).

Selon ces ministres, les travaux de construction de ces ouvrages, notamment le pont-route-rail pourront débuter en 2023, avant la mise en exploitation prévue sauf impondérables en 2028.

Ce sont ces trois membres du Gouvernement qui font office des représentants de la RDC à ces assises d’autant que ces différents projets concernent spécialement leurs secteurs.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30