Beni : des enseignants conditionnent la reprise des cours par l’amélioration de la situation salariale de nouvelles unités

Les enseignants dits nouvelles unités (N.U) n’ont pas été payés ce mois d’avril, contrairement à ce qu’a promis le ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST).

C’est-ce que dénonce le Syndicat des Enseignants des Écoles Conventionnées Catholiques (SYNECATH) de la ville de Beni, dans la province éducationnelle Nord-Kivu 2.

Après le Coronavirus, cette structure fait savoir que les professionnels de la craie membres ne reprendront pas leur travail si cette situation n’est pas régularisée.

« Je pense que si cette reprise des cours est declachée, c’est bon mais les enseignants ne reprendront les cours qu’après avoir vu clair dans leur situation. C’était prévu que les enseignants nouvelles unités soient payés ce mois d’avril mais cela n’a pas été fait. Ce préalable doit d’abord trouvé solution avant que nous reprenions le chemin de l’école », a indiqué Pascal muliwavyo, secrétaire permanent du SYNECATH-Beni, à Actu-30.info.

C’est, en effet, depuis le jeudi 19 mars 2020 que les cours sont suspendus sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo par le chef de l’État Félix Tshisekedi, suite à la propagation du Coronavirus.

Anderson Shada Djuma

À la une

Également sur Actu 30

Actu30