Beni : gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation des jeunes contre la réapparition d’Ebola

Des principales artères de la ville de Beni, au Nord-Kivu, ont été bloquées tôt le matin de ce jeudi 16 avril 2020.

Des jeunes auteurs de ces actes disent procéder de cette façon pour exprimer leur ras-le-bol face à la réapparition de nouveaux cas d’Ebola dans la ville.

« Nous disons non aux nouveaux cas d’Ebola en ville de Beni, nous voulons qu’on déclare la fin de cette épidémie ici. Nous savons qu’Ebola a déjà pris fin, ces nouveaux cas d’Ebola sont seulement des montages », a dit un des manifestants à Actu-30.info.

La Police Nationale Congolaise (PNC), commissariat de Beni, a déployé ses éléments pour disperser ces jeunes. Les forces de l’ordre ont fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants avant de procéder à quelques interpellations.

Signalons que c’est depuis le vendredi 10 avril 2020, que la maladie à virus Ebola a resurgi à Beni. Cette ville du Nord-Kivu en compte 4 cas positifs dont 3 décès.

Anderson Shada Djuma