Beni : les groupes de pression et mouvements citoyens interdits d’exercer leurs activités à Bashu

Les groupes de pression et mouvements citoyens sont interdits d’exercer leurs activités dans la chefferie de Bashu située dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Dans sa décision, le Mwami Abdul Paluku Kalemire accuse ces organisations de la société civile d’orchestrer les désordres dans son entité, en troublant l’ordre public.

« Les groupes de pression, je le suspends dans mon entité pour plusieurs raisons. Étant une ETD (entité territoriale décentralisée, ndlr), nous avons le pouvoir de maintenir l’ordre public sur la chefferie. On ne peut pas continuer à gérer des gens qui légalement ne sont pas reconnus et qui n’ont aucun document officiel. C’est pourquoi, je viens de décider de suspendre ces mouvements citoyens dans l’ensemble de la chefferie de Bashu », a précisé le Mwami Abdul Paluku Kalemire à Actu-30.info.

Parmi les mouvements citoyens et les groupes de pression concernés, il y a les Jeunes Consacrés au Changement (JECOCHA) et la Véranda Mutsanga.

Anderson Shada Djuma