Kasaï Central – affaire wagons de maïs bloqués à Mweka : des agriculteurs de Bakuakenge appellent à l’intervention du gouverneur Kabuya

La confédération des associations agricoles de Bakua Kenge situé dans la province du Kasaï Central, menace de manifester suite à l’arrestation de 2 wagons de maïs depuis le 23 mars dernier, par l’administrateur de Mweka pour non-paiement de la taxe provinciale instaurée par la par la Societe Congolaise des Chemins de fer du Congo (SNCC).

Ces wagons qui doivent payer 500.000 francs congolais de taxe sont bloqués jusqu’à ce jour. Une situation que déplore cette association qui craint la montée de la famine dans la région.

Le confédération des associations agricoles sollicite l’intervention de l’autorité provinciale dans cette affaire pour que ces véhicules soient libérés.

“ Il y’a 30 jours que nous avons chargé nos produits agricoles dans les 2 wagons nous livrés par la gare SNCC de Bakuakenge vers Kananga. À notre grande surprise, nous avons reçu une délégation composée de l’administrateur de Mweka et 4 éléments de FARDC et un agent de la Direction Générale des Recettes de Kasaï (DGRKAS) nous demandant d’arrêter le chargement, du coup une taxe de 1.000.000 nous à été imposé », a déclaré Kashiya Mukadila George, président de la confédération des associations agricoles de Bakuakenge.

Joint par Actu-30.info, le directeur régionale de la SNCC, Alfred Mato, a précisé que seul les gouverneurs du Kasaï et Kasaï Central peuvent apporter un éclaircissement dans cette affaire qui, pour lui, est au delà de ses fonctions.

Rapellons qu’en juin 2019, lors de la bipartite tenue à Tshikapa entre les autorités provinciales du Kasaï et Kasaï Central, le taux du droit de péage avait été fixé à 191.000FC par wagon.

Patrick Kalamba