Kinshasa – arrestation de Ne Mwanda Nsemi : la police promet de punir ses éléments qui ont pillé et de restituer les objets pris

La Police Nationale Congolaise (PNC), ville de Kinshasa, a procédé, ce vendredi 24 avril 2020, à l’arrestation de Ne Mwanda Nsemi, en sa résidence située à Macampagne, un des quartiers de la commune de Ngaliema.

Lors de cette opération, des actes de vandalisme, de pillage de la maison du leader de la secte Bundu dia malaya ont été enregistrés.

Le général Sylvano Kasongo, patron de la PNC, dans un communiqué parvenu à Actu-30 info, promet de sanctionner les policiers qui se sont livrés à ces actes et de diligenter une enquête en vue de restituer les objets pris.

« Toutefois, le commissariat provincial regrette le comportement déviant de quelques policiers à l’issue de l’opération. Ceux-ci se sont illustrés dans des actes de pillages des biens trouvés dans la résidence de monsieur Zacharie Badiengila. Ces actes inacceptables seront punis conformément à la loi. Leurs auteurs dont les images sont à notre disposition font dors et déjà l’objet d’une enquête minutieuse. Les objets pris seront restitués », lit-on dans ce communiqué.

L’arrestation de Ne Mwanda Nsemi est intervenue deux jours après des affrontements entre ses adeptes et la police au Kongo Central. Lors de ces accrochages, une dizaine de sympathisants d’Alias Badiengila ont été tués.

Rachel Kitsita