• fardc 1 min

Construction du bâtiment administratif de l’APK : la passation du marché a été faite dans le respect des normes (bureau)

À travers une réplique parvenue ce mercredi 13 mai 2020 à la rédaction d’Actu-30.info, l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK) étale ses vérités sur la construction de son nouveau bâtiment dans la commune de la Gombe.

Contrairement aux allégations du député provincial Mike Mukebayi qui dénonce la surfacturation des travaux, le bureau de l’APK fait savoir que la construction de cet édifice a coûté 531 mille dollars et non 3 millions dollars américains.

Quant à la passation du marché, il indique qu’elle a été faite dans le respect des normes.

« Il [le député Mike Mukebayi, ndlr] avait fait valoir que la construction de l’APK a coûté 3.000.000$. Aujourd’hui, la vérité éclate au grand jour, la bâtisse n’a nécessité que 531.000$. Ce n’est pas tout. Le député a encore déclaré que le président de l’APK a attribué ce marché à un proche, lequel a déserté le chantier inachevé (…) A la vérité, le patron de la société, qui a remporté le marché, est un Congolais qui, comme on dit, vit entre Canada et Kinshasa. Ce qui lui donne l’entière liberté de s’offrir à souhait les services de quiconque a de l’expertise pointue », rapporte cette institution provinciale.

Et d’ajouter : « Et l’on sait pertinemment bien que le président de l’APK ne soit en aucun moment intervenu dans le choix de cette société, la commission ad hoc chargée de la question était constituée des représentants de tous les membres du bureau du Parlement provincial. Pour la plupart d’entre eux, ils sont inconnus du président Godefroid Mpoy ».

S’agissant des prétendues adresses fictives des sociétés qui ont gagné le marché, l’Assemblée provinciale renseigne que « le député Mike Mukebayi n’a pu s’apercevoir que, parmi ces sociétés, certaines existent depuis 2009. Et, A Kinshasa, c’est de coutume, les locataires et même quelques propriétaires changent d’adresse à volonté ».

Cet organe délibérant confirme que les travaux sont en grande partie terminés.

« Il évoque les travaux qui, ment-il, sont à l’arrêt. En vérité, la construction est déjà achevée à 90%. Et n’eût été le Covid-19 et son cortège de malheur à l’instar du confinement de la commune de la Gombe, il n’en resterait plus rien », précise l’APK.

Pour cette institution, il est temps de tirer un trait sur les allégations de Mike Mukebayi qui a été traduit en justice.

CL

À la une

Également sur Actu 30