Mort de Raphaël Yanyi : L’UNC dément toutes les accusations portées contre Kamerhe et exige l’implication d’un médecin légiste international pour autopsier le corps du juge

Dans un communiqué daté du samedi 30 mai dernier, l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) dément toutes les accusations portées contre son leader Vital Kamerhe, au sujet de la mort inopinée du juge président dans le procès 100 jours.

Par conséquent, le parti politique cher au directeur de cabinet du chef de l’État exige l’implication d’un médecin légiste international et indépendant pour autopsier le corps de ce magistrat.

L’UNC, par ailleurs, déplore les morts enregistrés à la présidence de la République ce dernier temps et constate « avec regret » les attaques sur les réseaux sociaux tendant à attribuer à Vital Kamerhe ces décès. « Ces agissements relèvent de la cybercriminalité », souligne cette formation politique.

(Ci-dessous le communiqué de l’UNC)

À la une

Également sur Actu 30

Actu30