• fardc 1 min

Nord-Kivu/Covid-19 : Désengorger les prisons ne veut pas dire libérer même ceux qui constituent un danger pour la communauté (ASADHO)

L’Association Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (ASADHO), section du Nord-Kivu, salue la mesure de désengorgement des prisons prise par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Cependant, cette organisation de défense des droits de l’homme plaide pour la libération des prisonniers moins dangereux pour la population.

« C’est une bonne chose, l’ASADHO comme structure des droits de l’homme est en train de saluer cette mesure des autorités du pays. Nos prisons sont tellement peuplées alors que nous sommes dans une période pandémique. Désengorger la prison, ce n’est pas à dire que tout le monde sera libéré, même ceux qui constituent un danger pour la communauté. Alors, nous pensons que nos autorités vont travailler sur ce point », déclare maître Henry Ngavo, coordonateur de l’ASADHO du Nord-Kivu.

Pour rappel, lors du Conseil des ministres du lundi dernier, le chef de l’État Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement de mettre en œuvre la mesure de désengorgement des prisons de la RDC afin de prévenir la pandémie du Covid-19 dans les milieux carcéraux.

Anderson Shada Djuma

À la une

Également sur Actu 30