• fardc 1 min

RDC : « Il ne faudrait pas confondre l’acte d’allègement de la charge financière pour les familles victimes de Covid-19 à un acte de monnayage des corps » (Min. de la santé)

Le ministre de la santé Éteni Longondo a déclaré avoir, depuis quelques temps, diligenté une enquête pour faire la lumière sur un prétendu achat auprès de familles consentantes des cadavres de leurs proches pour qu’ils soient enregistrés sur la liste des décès de Covid-19.

Selon lui, il n’existe aucune preuve de cette pratique, contrairement aux rumeurs sur les réseaux sociaux et dans certains médias.

« Aussitôt informé, nous avons instruit l’Inspecteur de la santé de diligenter des enquêtes afin d’éclairer cette situation. A ce jour, il nous revient qu’aucune preuve n’a pu être démontrée sur l’effectivité d’une telle pratique dans la ville de Kinshasa », a dit le docteur Eteni Longondo dans son message de ce jeudi 21 mai sur la maladie à Coronavirus.

Le ministre de la santé a souligné, en même temps, que le gouvernement prend en charge le traitement et même l’inhumation des cas Covid-19. Ce qui n’est pas à confondre avec un quelconque monnayage des corps, précise-t-il.

« Le ministère de la santé précise que le traitement des cas de COVID-19 est totalement pris en charge par le gouvernement. Il en est de même pour l’enterrement des personnes décédées suite à la COVID19. Il ne faudrait pas donc confondre cet acte d’allègement de la charge financière pour les familles victimes de COVID à un acte de monnayage des corps », souligne-t-il dans son message.

Le ministre Eteni Longondo met ainsi en garde toute personne qui se lance dans la désinformation, autour des questions liées à la riposte contre la Covid-19.

Corneille L.

À la une

Également sur Actu 30