• fardc 1 min

RDC : Les chefs de confessions religieuses suggèrent le maintien après Covid-19 de la mesure interdisant les funérailles

Le présidium de la plateforme des confessions religieuses a rencontré ce mardi 19 mai 2020 le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Objectif, faire le plaidoyer en faveur de l’assouplissement de la mesure interdisant les cultes en RDC des suites de la Covid-19.

« Le présidium de la plateforme représenté par le Cardinal Fridolin Ambongo et le Révérend Bokundoa, est venu voir le premier minsitre pour faire un plaidoyer en faveur de l’assouplissement de la mesure relative à l’interdiction momentanée des cultes publics en cette période. Deux mois après cette mesure, des activités se déroulent normalement dans plusieurs provinces non touchées et là, les chrétiens sont interpelés par leurs fois de voir qu’ils peuvent aller au marché où il est difficile de respecter la distanciation et ne pas aller à l’église où l’on peut facilement se contrôler », a dit l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, au sortir de la rencontre.

Et d’ajouter : « La prière est un besoin fondamental pour les croyants, c’est notre nourriture. Ils ont supplié le premier ministre pour un deconfinement progressif d’abord dans les provinces non touchées selon l’évolution de la maladie ».

Par ailleurs, les chefs de confessions religieuses ont suggéré le maintien de la mesure interdisant les funérailles même après la Covid-19.

« Beaucoup de fidèles ont exprimé leur joie par rapport à la mesure sur les funérailles qui a beaucoup de faits positifs notamment, la réduction des frais parce que c’était un scandale », a ajouté ce prélat catholique.

À l’en croire, le premier ministre a promis de faire échos du plaidoyer des chefs de confessions religieuses auprès du chef de l’État Félix Tshisekedi et de l’équipe multisectorielle de la riposte contre la Covid-19.

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30