• fardc 1 min

Assemblée nationale : « Jamais nous allons arracher l’indépendance de la justice », déclare le Président de la commission PAJ

La Commission politique administrative de l’Assemblée nationale a débuté, ce vendredi 26 juin 2020, l’examen de la proposition de lois Minaku-Sakata sur la réforme de l’appareil judiciaire.

Le député Lucian Kasongo, président de ladite commission, a indiqué que les députés ne peuvent rien faire qui aille à l’encontre de la population qui les a envoyés au palais du peuple.

Il a précisé que les travaux de ce vendredi consistait à entendre les réponses des auteurs de ces trois propositions de lois par rapport aux préoccupations soulevées par les députés sur la conformité de ces projets de lois vis-à-vis de la constitution, pour voir s’il y a une disposition ou article qui énerve les lois de la République.

« L’Assemblée nationale et les commissions travaillent sur base de la constitution et le règlement intérieur. Jamais nous pouvons faire un travail qui va à l’encontre de ces deux lois. Jamais nous allons arraché l’indépendance de la justice », a-t-il dit.

Le député Lucain Kasongo a par ailleurs appelé la population congolaise au calme.

« La population doit rester calme parce que le processus du vote d’une loi ne s’arrête pas à l’Assemblée nationale, parce que le Sénat doit aussi l’examiner avant de l’envoyer au Président de la république. Je ne sais jamais , le Chef de l’État ne pourra jamais signer une loi qui fâche la constitution », a-t-il renchéri.

Rappelons que des députés du CACH ont quitté ce vendredi la commission PAJ pendant l’examen de ces propositions de lois.

Jael Moloway.

À la une

Également sur Actu 30