RDC : Jeanine Mabunda favorable au vote d’une loi qui facilitera l’accès au financement des jeunes entrepreneurs

La présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda a rencontré, le lundi 1er juin 2020, à Kinshasa, des jeunes entrepreneurs encadrés par « Ingenious City » qui est un incubateur qui encadre une centaine de jeunes porteurs des projets afin de leur permettre de créer de l’emploi plus tard.

« On parle beaucoup de lutter contre le chômage, on fait beaucoup d’études, beaucoup de discours mais eux sont allés au-delà du discours, ils ont créé un espace pour aider les jeunes », a dit la speaker de la chambre basse du Parlement.

La présidente de l’Assemblée nationale se dit favorable au vote d’une loi qui facilitera le développement des jeunes entrepreneurs congolais.

« C’est important que l’Assemblée nationale s’y intéresse parce que les jeunes, c’est plus de 70% de la population. Ce que nous pouvons faire comme Assemblée nationale, c’est de voir s’il y a des lois qui peuvent faciliter le développement des jeunes entrepreneurs. Aujourd’hui, avec la Covid-19, il n’y a pas qu’un choc sanitaire, c’est aussi un choc économique et nous devons refaire notre chaîne de production locale et ces jeunes ont des idées. Il y a, par exemple, un jeune qui a un projet de faire de la farine avec l’arbre à pain et a besoin de 20.000 USD », a-t-elle dit.

Et de poursuivre : « Entre-temps, on attend le premier ministre, le ministre des finances ou le gouverneur de la Banque Centrale nous dire qu’ils ont mis en place des lignes de facilitation des finances pour aider les PME (Petites Moyennes Entreprises, ndlr) à résister face à la Covid-19. On a parlé d’une ligne budgétaire de 50 millions de dollars à la BCC, on a parlé d’un fonds de soutien 10.000 de dollars au ministère de l’industrie. Les jeunes nous demandent est-ce qu’on peut les insérer dans ces lignes là ? On ne fait pas des lois pour qu’elles soient théoriques. C’était important de voir comment on peut ensemble faire face ».

Pour François Ngenyi co-fondateur d’Ingenious City, le passage de la présidente de la chambre basse du Parlement constitue un motif d’encouragement et une lueur d’espoir pour la deuxième phase qui est liée à l’accélération afin de trouver des fonds d’amorçage après la premiere phase du renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs.

Rachel Kitsita