Abbé Nshole sur sa rencontre avec Kamerhe : « Je n’ai pas été envoyé pour négocier quoi que ce soit »

Dans une vidéo relayée sur la toile ce vendredi 24 juillet 2020, l’abbé Donatien Nshole explique que sa visite rendue à Vital Kamerhe à la prison de Makala s’inscrivait dans un cadre privé et pastoral.

« C’était dans un cadre tout à fait privé, personnel et pastoral. Deux jours avant, j’ai appris qu’il était malade. Hier, je suis allé, on a parlé, je l’ai réconforté et je suis sorti pour visiter aussi d’autres prisonniers. Donc, c’est une visite pastorale, j’ai lu beaucoup des commentaires dans les médias, ça m’a surpris. Je ne suis pas allé là-bas comme porte-parole envoyé pour faire quoi que ce soit », a-t-il dit.

A l’en croire, il n’a pas été envoyé de négocier quoi que ce soit avec le directeur de cabinet du chef de l’État.

« Une visite d’un membre de l’église ne veut pas dire que l’église est en train de s’interférer sur la justice…On n’a pas engagé un avocat pour suivre ce dossier du point de vue judiciaire, qu’on ne fasse pas d’amalgame. Je n’ai pas été envoyé pour négocier quoi que ce soit », a-t-il renchéri.

Des rumeurs ont circulé jeudi 23 juillet sur les réseaux sociaux selon lesquelles l’abbé Donatien Nshole se serait rendu à Makala pour informer Kamerhe que la CENCO (Commission Épiscopale Nationale du Congo) suit de près son dossier et entend instruire ses avocats pour lui prêter main forte.

Corneille Lubaki