FCC-CACH : Constant Mutamba appelle à la mise en place d’un cadre de concertation permanent pour aborder tous les « grands choix politiques »

Devant la presse mardi 28 juillet à Kinshasa, le président de la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo (NOGEC), maître Constant Mutamba Tungunga, a dénoncé des coups bas au sein de la coalition FCC-CACH concernant, notamment l’affaire Contreseing des ordonnances par le ministre de l’intérieur à la place du premier ministre.

Ce membre de la conférence des présidents du Front Commun pour le Congo (FCC) a rappelé que les grandes décisions doivent être prises consensuellement au sein de la coalition au pouvoir.

« Nous ne pouvons porter la responsabilité de cette gestion que si nous sommes associés. Pour assumer ensemble, nous devons gérer ensemble. Voilà pourquoi, nous sommes en train d’organiser une série des marches, pour tirer la sonnette d’alarme, car nous devons gérer ensemble et prendre des décisions ensemble », a déclaré Constant Mutamba.

Pour lui, il faut qu’un cadre des concertations soit permanent afin d’opérer tous les choix politiques dans l’harmonie.

« Le plus important pour nous FCC est que le cadre de concertation soit permanent et opérationnel. Tant qu’il n’y aura pas ce cadre de concertation pour pouvoir aborder toutes les questions, tous les grands choix politiques, il sera difficile de concevoir un travail dans l’harmonie », a ajouté le Président de la NOGEC.

Il a, par ailleurs, insisté sur la cohérence politique, car « le peuple n’attend pas des chamailleries de la part du FCC et du CACH mais il attend l’amélioration de ses conditions de vie ».

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30