Kinshasa : Nehemie Mwilanya au chevet des membres du FCC agressés après la marche du 23 juillet

Le Coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC), a visité ce dimanche 26 juillet les militants tabassés après la marche organisée le 23 juillet 2020 à Kinshasa pour soutenir les institutions et exiger le respect de la Constitution.

Cette visite de réconfort a débuté à l’hôpital Roi Baudouin dans la commune de Masina quartier 1 où sont internés 7 patients, tous tabassés par des inconnus alors qu’ils revenaient de la marche.

« Sur le total de 7 patients il y a 6 hommes et 1 femme. Il y a 2 patients qui ont subi un traumatisme crânien. Pour l’instant leurs états sont stables L’âge moyen de ces patients est de 30 ans », a dit le Dr Pierre Mbuze, médecin chef de service interne de Roi Baudouin.

IMG 20200726 WA0051

Après Masina, la délégation, conduite par le Coordonnateur du FCC Nehemie Mwilanya, est descendue dans la commune de Lemba pour rendre visite à Héritier Dende molesté au niveau de la 9e rue Limete par des inconnus.

Dernière étape de cette visite, la commune de Matete au quartier Malandi où 2 militants du FCC sont hospitalisés à l’hôpital Saint Raymond.

IMG 20200726 WA0053

« Nous luttons pour une cause commune. C’est toute la famille politique qui est derrière vous. Heureusement que vous êtes hors du danger. Nous sommes venus vous assister… C’est ce qu’il y a d’important à faire pour l’instant. Nous vous transmettons le message de solidarité et de compassion », a dit Néhémie Mwilanya à ces militants.

Le coordonnateur du FCC appelle les responsables des partis politiques à éduquer leurs membres.

« Il y a des acquis pour lesquels nous nous battons. Il y a l’unité nationale et le processus démocratique qui doit arriver à maturation. On ne peut pas retourner en arrière et tomber dans une intolérance », souligne-t-il.

IMG 20200726 WA0052

Le Front commun pour le Congo a pris en charge les frais d’hospitalisation de ces malades internés dans les trois centres hospitaliers où cette délégation est passée.

Nehemie Mwilanya était accompagné des quelques cadres du FCC dont Lambert Mende, Me Constant Mutamba, José Panda, ministre de la recherche scientifique et Francois Rubota.

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30