Mort de Kambale Joseph à Beni : Les infirmiers durcissent la grève et appellent à la condamnation de l’auteur intellectuel du meurtre de leur collègue

Les infirmiers de la ville de Beni, au Nord-Kivu, ont durci leur mouvement de grève décrété après l’assassinat de leur collègue Kambale Joseph au quartier Rwangoma, mardi dernier, par des hommes armés non-autrement identifiés.

Selon Kambale Munyama Moïse, président de l’Ordre des infirmiers de Beni, à travers ce mouvement de grève, les blouses blanches réclament la condamnation de l’auteur intellectuel du meurtre de leur collègue.

« C’est vrai qu’il y a audience des présumés auteurs du meurtre de notre collègue Kambale Joseph mais jusque là nous ne connaissons pas vraiment le mobile de cet assassinat. Voilà pourquoi, les infirmiers de la ville et territoire de Beni ont décidé de poursuivre avec leur mouvement de grève jusqu’à ce que l’auteur intellectuel du meurtre de notre collègue soit retrouvé », a-t-il expliqué à Actu30.cd.

Kambale Joseph, infirmier superviseur de la zone de santé de Beni, avait été lâchement abbatu en sa résidence par des inconnus armés. Des présumés auteurs de ce meurtre avaient été arrêtés et déférés devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

Anderson Shada Djuma

À la une

Également sur Actu 30