• fardc 1 min

RDC : 1.066 civils tués entre janvier 2019 et juin 2020 dans l’Est du pays (Rapport/BCNUDH)

Le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) a rendu public ce lundi 6 juillet 2020 son rapport sur la situation sécuritaire et humanitaire de la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Dans son rapport consulté par Actu-30.info, cet organe de l’ONU révèle que durant la période allant du 1er janvier 2019 au 30 juin 2020, 1066 civils ont été tués, 176 blessés et 717 autres enlevés par des rebelles ADF dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

En outre, 59 enfants ont été recrutés, 1 école, 7 centres de santé et des dizaines de maisons de civils ont été attaqués et pillés par ces miliciens, signale la même source.

À en croire le BCNUDH, les violences ont provoqué des déplacements massifs des populations entre septembre 2019 et juin 2020.

Par conséquent, cette organisation internationale appelle également à la mise en place des programmes crédibles et fiables de Désarmement, de Démobilisation, de Réinsertion et de Rapatriement des ex-combattants (DDRR). Ceci, dit-il, pour encourager les combattants à déposer les armes pour reprendre une vie civile normale, et permettre aux membres des groupes armés étrangers de rentrer dans leurs pays d’origine.

« Ces efforts devraient s’accompagner d’un processus global de justice transitionnelle, afin de prévenir la résurgence de la violence et de construire une paix durable dans la région », précise le BCNUDH.

Anderson Shada Djuma

À la une

Également sur Actu 30