RDC : 7 jours donnés à l’armée zambienne pour évacuer ses troupes du territoire national (Conseil des ministres)

La question du litige frontalier entre la RDC et la Zambie était abordée lors de la 40è réunion du Conseil des ministres qu’a présidé vendredi 24 juillet par vidéoconférence, le président de la République Félix Tshisekedi.

Le ministre de la défense Aimé Ngoy Mukena a informé le Conseil des ministres que la SADC, saisie par la RDC pour examiner ce litige, a décidé que les localités de Kibanga et de Kalubamba font partie du territoire national congolais.

Par conséquent, un délai de 7 jours a été accordé à l’armée zambienne pour évacuer ses troupes du territoire national congolais.

« Il a été donné 7 jours à l’armée Zambienne pour évacuer ses troupes. A l’annonce de cette nouvelle, le président de la République a réitéré le souhait de voir les africains unis et rassemblés autour de multiples défis à relever », rapporte le compte-rendu du Conseil des ministres.

Pour rappel, les deux localités qui constituent la pomme de discorde se trouvent dans la frontière du Tanganyika.

Corneille Lubaki