• fardc 1 min

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi a mis en place le concept « Congo au féminin » afin d’honorer les femmes qui ont impacté l’histoire du pays durant les 60 dernières années

La première dame de la République a, à l’occasion du 60è anniversaire de l’indépendance de la RDC célébré mardi 30 juin, mis en place le concept « Congo au féminin », en vue d’honorer les femmes congolaises qui ont impacté l’histoire du pays durant les 60 dernières années. 

À travers ce concept, des gestes « inoubliables » seront posés en faveur des figures féminines qui font partie de l’histoire du pays à tous les niveaux. 

C’est dans ce cadre que l’épouse du chef de l’État Félix Tshisekedi a rendu visite lundi, à Kinshasa, à Catherine Nzuzi Wa Mbombo, l’une des femmes politiques influentes qu’ait connues la RDC.  

L’entretien entre les deux personnalités a duré au moins 2 heures, selon la cellule de communication de Denise Nyakeru Tshisekedi.

La première dame, fait-elle savoir, en a profité pour « apprendre du parcours politique de cette icône et aussi de l’histoire du Congo belge, du Zaïre et de la RDC rancontée par cette femme politique qui a personnifié une époque ». 

À l’en croire, l’épouse du chef de l’État voudrait, à travers « Congo au féminin », raconter l’histoire, faire entendre les voix des femmes qui ont impacté l’histoire des 60 dernières années du pays et aussi leur accorder le mérite de leurs efforts, en « allant à leur contact, recueillir leurs témoignages, leur donner une plateforme d’expression, améliorer leurs conditions de vue et gratifier leur progéniture vis-à-vis de leurs apports ». 

Par ailleurs, elle fait savoir que parmi les femmes à honorer en 2020, il y a entre autres, Maman Angebi (première speakerine à Télé Zaïre) et Sasa Micheline (première femme colonel au Zaïre et en Afrique). 

La cellule de communication de la première dame indique aussi que des médailles « Congo au féminin » leur seront remises en signe de reconnaissance pour les loyaux services rendus à la nation.

Elle signale que cette action s’inscrit dans la ligne droite de la vision « Plus fortes » de Denise Nyakeru Tshisekedi dont l’objectif ultime est la « valorisation de la femme congolaise ».

Rachel Kitsita

À la une

Également sur Actu 30