• fardc 1 min

RDC : Joseph Olenghankoy a échangé avec une délégation de la Communauté islamique du Congo

Une délégation de la Communauté Islamique du Congo (COMICO) conduite par son représentant légal adjoint Abdoul Ngoma a échangé jeudi 2 juillet 2020, à Kinshasa, avec le président du Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olengankoy.

Au centre de leur discussion, la crise de leadership qui sévit au sein de cette communauté religieuse dépuis plusieurs années.

Au sortir de la rencontre, le secrétaire général de la COMICO a fait savoir à la presse que les politiciens sont parmi ceux qui amènent le désordre dans leur communauté.

« Le problème qui se présente aujourd’hui, c’est la situation du non-respect des textes qui régissent et la République et la Communauté islamique. Pendant plus de quatre siècles, la communauté était victime d’une injustice, car les gens qui dirigeaient la communauté tout ce temps n’avaient pas qualité ni compétence. La plupart sont de non théologiens, nous comme théologiens musulmans nous avons dit l’article 50 interdit au non théologiens de diriger les confessions religieuses », a dit Abdoul Ngoma.

Et d’ajouter : « Nous avons aussi révélé au président du CNSA que parmi ceux qui nous amènent des désordres, ce sont les politiciens dont les noms lui ont été cités. Les politiciens soutiennent les confessions religieuses pour atteindre leurs objectifs ».

Pour le SG de la COMICO, ces personnes qui dirigent ne veulent pas l’épanouissement de la communauté en RDC.

Par ailleurs, la COMICO a encouragé le CNSA à poursuivre sa mission de motiver les institutions du pays pour l’organisation des élections municipales avant la tenue des prochains scrutins en 2023.

Jaël Moloway

À la une

Également sur Actu 30