Bukanga Lonzo : Jonathan Bialosuka appelle à des poursuites judiciaires contre ceux qui ont détourné les matériels destinés à la production

Dans un entretien accordé à la presse mercredi 19 Août 2020 à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, le ministre de la pêche et élevage, Jonathan Bialosuka, a appelé le gouvernement à ouvrir des enquêtes sur le détournement des materiels destinés à la production au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

« J’aimerais vous signaler que la population du Kwango n’a jamais tiré profit de ce parc agro-industriel. Il faut associer aussi le gouvernement provincial pour que la population de la province en tire profit. Quand on parle de détournement des engins, vous savez qu’il y a aujourd’hui tolérance zéro. Le gouvernement doit s’atteler à identifier les auteurs de ces actes et les traduire en justice mais je ne pense pas qu’il y a des kwangolais sur cette liste parce que les Kwangolais n’ont été ni de près ni loin dans la gestion de ce projet », a-t-il dit.

IMG 20200821 WA0019

Jonathan Bialosuka qui avait pris part au lancement par le premier ministre des travaux d’entretien des routes de desserte agricole à travers le cantonage manuel, croît fermement que cela va impulser le développement économique de la province du Kwango.

« Ça sera le décollage économique de la province qui est de vocation pastorale. Au Kwango, il y a l’agriculture et l’élevage. le cantonnage manuel, ça va encourager la population à cultiver parce qu’elles étaient découragées par le fait qu’il n’y avait pas des moyens pour évacuer leurs produits et elles produisaient pour la consommation. Dès lors qu’elles sauront qu’il y a de véhicules pour sortir leurs marchandises, elles vont produire et elles auront des revenus et l’économie de la province sera relancé », explique-t-il.

Et de poursuivre : « Que les engins soient maintenus régulièrement et que les cantonniers soient payés régulièrement, et que le travail se fasse dans les normes ».

Le ministre de la pêche et élevage a, par ailleurs, appelé la population à s’approprier les travaux de maintien des routes de desserte agricole.

Rachel Kitsita depuis Kenge

À la une

Également sur Actu 30