Ituri : 19 personnes dont 18 femmes tuées dans une nouvelle attaque des miliciens CODECO à Djugu (Société civile)

Au total, 19 personnes dont 18 femmes ont été tuées dans une nouvelle attaque des miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) dans les villages Liseyi, Liberia et Tsulo situés dans le secteur de Banyali Kilo, à Djugu, province d’Ituri.

« Les miliciens ont attaqué respectivement trois localités, à savoir : Liseyi, Liberia et Tsulo. Ils ont arrivé le matin vers 6 heures du matin du dimanche 9 août. Ils ont opéré pendant plusieurs heures à cause de l’absence des militaires dans la région. Nous avons un bilan de 19 morts dont un seul homme et le reste sont des femmes. Ils viennent d’être inhumés aujourd’hui », a dit Honoré Kahambu, président de la société civile du secteur Banyali Kilo, joint par Actu30.cd.

Cet acteur de la société civile déplore, cependant, l’inaction et l’absence quasi-totale des éléments des FARDC dans la région.

De son côté, l’armée confirme l’information et fait savoir que la traque de ces miliciens a été déjà lancée afin de les mettre hors d’état de nuire.

Cette dernière attaque meurtrière intervient après la signature, le 1er août, par les leaders des différentes factions de la CODECO d’un acte d’engagement pour la paix en Ituri. Cela a fait suite aux négociations menées par une délégation dépêchée par le président de la République, Félix Tshisekedi, dans cette partie du pays.

Après ces discussions, les miliciens CODECO avaient pris des engagements, notamment la cessation des hostilités pour ainsi permettre la libre circulation des personnes et de leurs biens dans les territoires de Djugu et Mahagi.

Anderson Shada Djuma