Kananga : La milice Kamuina Nsapu se réorganise en recrutant des enfants, alerte le GEC

Dans son rapport bimestriel (avril/mai) sur les provinces du Kasaï et Kasaï Central parvenu mercredi 12 août à Actu30.cd, le Groupe d’Études sur le Congo (GEC) note une réorganisation de la milice Kamuina Nsapu autour de la ville de Kananga, au Kasaï Central.

Citant des sources onusiennes, le GEC souligne que ces recrutements se dérouleraient dans la périmètre de ce chef-lieu du Kasaï-Central, sur l’axe Ngalakashi-Tshiawu-Katole.

Selon cette organisation, le gouverneur Martin Kabuya a rassuré d’avoir donné l’ordre à l’armée et à la police de démanteler ce nouveau réseau en gestation et d’arrêter tous les chefs miliciens cités dans ces recrutements.

Dans ce même rapport, le GEC signale une controverse entre les provinces du Kasaï et Kasaï Central autour de la localité de Bakuakenge.

Il souligne que l’origine du sénateur Evariste Boshab, ancien président de l’Assemblée nationale et ministre de l’intérieur, serait l’un des enjeux majeurs de cette controverse car son village natal, Tete Kalamba, se trouve dans cette localité de Bakuakenge.

« Tete Kalamba, le village natal de ce cacique de la famille politique de Joseph Kabila, se trouve dans la localité disputée. Si celle-ci est reconnue comme un village du Kasaï Central comme le revendique Martin Kabuya, cela aurait des implications non négligeables sur la position de l’ancien président de l’Assemblée nationale : ce dernier risquerait ainsi de perdre son influence dans le territoire de Mweka, dans la province du Kasaï, circonscription dont il est le député national depuis 2006 », note le GEC.

Corneille Lubaki