Kasaï – « implication » de Boshab dans les conflits de Bakwakenge : Le GEC a publié des « faussetés » (gouvernement provincial)

Devant la presse samedi, le secrétaire exécutif du gouvernement provincial du Kasaï a rejeté le dernier rapport du Groupe d’Études sur le Congo (GEC) dans lequel il est noté que les origines du sénateur Évariste Boshab seraient à la base des conflits dans la localité de Bakwakenge.

Pour Jacob Pembelongo, ce rapport est le fruit des enfants du Kasaï qui ne veulent pas de leur province. Il a, par ailleurs, qualifié le rapport du GEC de « faux ».

« Je rejette en bloc le rapport de ce groupe qui est d’ailleurs basé à Tshikapa, aucun village de bakuba se trouve au-delà de Ndemba (Kasaï Central). Évariste Boshab n’appartiendra jamais au Kasaï Central. Ce sont ses propres frères qui entrent en combat contre lui. C’est un faux groupe qui a publié des faussetés », a déclaré le secrétaire exécutif du gouvernement provincial du Kasaï.

Dans son rapport publié mardi et relayé par plusieurs médias, le GEC qui est basé à New-York (États-Unis d’Amérique), a fait savoir que les origines du sénateur Evariste Boshab seraient à la base des échauffourées enregistrées ce dernier temps à Bakwakenge.

Signalons que 11 personnes ont été tuées, plusieurs autres blessées et plus de 300 maisons incendiées lors de ces événements.

Janderson Nyembue