Nord-Kivu : Le leader du groupe armé FDLR-Rude tué par l’armée à Rutshuru

Le général autoproclamé Kagoma, leader du groupe armé Forces Démocrates pour la Libération du Rwanda (FDLR-Rude), a été tué lors de violents combats qui ont opposé l’armée aux troupes de ce seigneur de guerre le week-end à Rutshuru, au Nord-Kivu.

C’est le porte-parole du secteur opérationnel Sokola II qui l’a annoncé ce lundi 31 août 2020, au cours d’une conférence de presse tenue à Goma.

Par ailleurs, le major Guillaume Ndjike Kaiko a indiqué que certains rebelles se sont rendus aux FARDC, plusieurs armes et effets militaires ont été récupérés lors de ces accrochages.

« Vous devez retenir que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo sont parvenus à neutraliser le général Kagoma qui est le responsable des FDLR-Rude. Nous avons restauré l’autorité de l’État dans toute cette zone », s’est-il réjoui.

Il a, par ailleurs, appelé la population à collaborer avec l’arme loyaliste engagée dans la pacification de cette région. Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola II a, en outre, invité les miliciens à quitter la brousse pour se rendre aux forces de sécurité.

Rappelons que le Nord-Kivu compte plusieurs groupes armés locaux et étrangers. Ces derniers insecurisent cette partie du pays, malgré les redditions de certains rebelles déjà enregistrés.

Fidèle Kitsa