Nord-Kivu : Vive tension à Beni après le meurtre de deux civils par « un militaire FARDC en état d’ivresse »

Un militaire des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en état d’ébriété a tiré sur deux civils la nuit du dimanche 16 à ce lundi 17 août 2020 au quartier Benengule dans la commune de Beu, à Beni, province du Nord-Kivu.

Selon Maneno Constant, chef du quartier Benenguele, une des victimes était morte sur le champ alors que l’autre a succombé de ses blessures dans une structure sanitaire de la place.

Le lieutenant Antony Mualushayi porte-parole de l’armée dans la région de Beni, a fait savoir à ACTU30.CD que l’incident s’est déroulé dans un bistrot où ce soldat et les civils prenaient un verre ensemble sans pour autant dénicher les causes ayant conduit à cette double fusillade.

« C’était autour de leur buvette de boissons alcoolisées, que le soldats du 2e Classe du nom de Amani a ouvert la gâchette de son arme sur ses deux amis et cela après une forte discussion. L’événement s’est passé ce soir [le soir du dimanche 16 août, ndlr] à 20h30′ au Quartier Benengule, Commune de Beu. Alertée l’équipe d’intervention de CCO, est allé vite sur le lieu pour arrêter ce soldat », explique le lieutenant Antony Mualushayi.

Un nouveau meurtre qui a poussé les habitants, principalement les jeunes, de cette partie de la ville de Beni, à manifester ce lundi 17 août pour décrier cette mauvaise situation.

Ils réclament des enquêtes sérieuses pour que ce soldat soit arrêté et réponde de ses actes devant la justice.

Un autre militaire des FARDC en état d’ivresse avait tué dernièrement 12 personnes à Sange, territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu.

Anderson Shada Djuma