RDC/Affaire 100 millions USD : La plateforme des lanceurs d’alerte dénonce une « cabale montée contre la BCC et orchestrée par Marcelin Bilomba »

Dans un mémorandum parvenu ce vendredi 14 août à ACTU30.CD et adressé au Président de la République, la plateforme des lanceurs d’alerte dénonce une cabale contre la Banque Centrale du Congo dans l’affaire 100 millions USD qui serait versé par Mutanda mining.

Selon le mémorandum signé par Charles Tolela, secrétaire général de cette plateforme, Marcelin Bilomba, conseiller financier du Président Tshisekedi, serait derrière cette « cabale » contre le gouverneur de la banque centrale, Deogratias Mutombo.

Cette structure indique que « Marcelin Bilomba n’a que pour seul but celui d’être nommé comme Gouverneur de la Banque et s’illustre dans des pratiques malsaines pour attirer l’attention du Chef de l’Etat »

La plateforme des lanceurs d’alerte précise par ailleurs qu’après des enquêtes, cette somme n’a jamais été détournée comme cela circule ça et là.

Ci-dessous l’intégralité de ce mémorandum de ces organisations civile réunie au sein de la plateforme des lanceurs d’alerte

MÉMORANDUM DES ORGANISATIONS CITOYENNES PLATEFORME DES LANCEURS D’ALERTES A L’INTENTION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Excellence Monsieur le Président de la République,

La Plateforme des lanceurs d’Alertes RDC et CONGO BRAZZAVILLE suit de prêt la situation judiciaire qui prévaut actuellement à la Banque Centrale du Congo sur l’affaire 100 millions de Dollars et communique ce qui suit :

Depuis l’avenement de l’État de Droit décrété par le Président de la République lors de son discours d’investiture, plusieurs de ses proches s’illustrent dans des pratiques illicites dans la seule intention de nuire à tous celui qui est contre leurs démarches. Ainsi, plusieurs dossiers sont montés par le conseiller Marcelin BILOMBA dans cette sale besognes dblant certaines personnalités politiques, militaires et civiles à l’occurence le Dossier 100 millions de dollars américain, versée par Mutanda mining qui selon eux, cette somme a été détournée par le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo avec l’appui de l’ancien Directeur Général de la Direction Générale des Impots et le Ministre des finances;

La plate-forme précse qu’elle ne défend pas les individus mais les institutions et la loi doit s’appliquer de façon égale à tout le monde. L’Etat de droit signifie le respect des textes légaux dans le pays.

Appelons les jeunes de refuser toute manipulation par un groupe d’individus dont les intérêts et les intentions sont connus. La Banque Centrale du Congo est et reste l’institution de fierté qui garde toutes les traces de paiement et aussi œuvre dans lutte la stabilité de la monnaie et denonçons avec véhémence la cabale montée contre la Banque Centrale du Congo;

Au sujet de la comparution, appellons l’opinion publique que l’incarcération du gouverneur à pour objet de laisser un vide à ce poste afin qu’il soit remplacer lors des ,nouvelles nominations, aucune reproche n’est basée sur les 100 millions soit disant détourner;

Après avoir réuni tout les éléments à notre possession sur l’affaire de 100 millions soit disant détournés, nous confirmons à l’opinion nationale qu’internationale que cette somme n’a jamais été détournée comme l’affirme certaines presses manipulées par certains collaborateurs du Chef de l’État cités ci-haut en instrumentalisant certains magistrats (propositions de promotions et autres avantages liés à leurs fonctions) et disons non aux mensonges et déclarons tout haut que Monsieur Marcelin BILOMBA animé de mauvaise fois n’a que pour seul but celui d’être nommé comme Gouverneur de la Banque et s’illustre dans des pratiques malsaines pour attirer l’attention du Chef de l’Etat;

La plate-forme condamne cette pratique qui n’honore pas la Présidence de la République, une institution par excellence et met en garde le conseiller Marcelin BILOMBA, de cesser cette pratique en voulant créer la confusion au sein de l’opinion publique pour des fins égoistes afin d’attirer l’attention du Chef de l’État sur des éventuelles nominations au sein des entreprises publiques;

La plateforme Citoyenne s’interroge aussi sur l’esprit qui anime le concerné, une main noire serait derrière pour instrumentaliser les jeunes activistes et certains magistrats par des allégations gratuites et sans fondement ni preuves,

Pour ce faire, la plate-forme tient à féliciter la Banque Centrale du Congo qui a démontré toutes les preuves sur la traçabilité de cette somme qui a été utilisée pour l’organisation des élections de 2018 et l’encourage à demeurer dans le combat de la lutte contre la corruption, blanchiment des capitaux sur toute ses formes enfin d’assurer le décollage d’une économie congolaise qui peine à
décoller;

Au Chef de l’État, SE Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO de décourager cette pratique qui n’honore pas son cabinet qui depuis s’illustre dans cette pratique de règlement de compte en s’écartant dans la logique de travailler pour le peuple. Plusieurs entreprises publiques sont la cible afin d’attirer votre attention pour des éventuelles nominations ainsi les dirigeants qui ne coopèrent pas sont l’objet des chantages devant la justice avec des dossiers montés de toutes pièces;

La lutte contre la corruption demeure le socle pour vaincre cette pandémie qui ronge depuis la nuit de temps notre économie basée sur l’impunité.

Nous restons debouts et le congo restera debout !

Le peuple gagne toujours disait Rossy Mukendi, notre Héro.

Restone vigllant, ls veulent vendre le pays
Pour la plate-forme

Charles TOLELA, Activlete et Secrétaire Général

Nous vous remercions!