RDC – Affaire Access Bank : « Israël Kaseya n’a jamais été un lanceur d’alerte mais plutôt une personne plongée dans les pratiques malsaines » (Plateforme des lanceurs d’alerte)

Les organisations citoyennes réunies au sein de la plateforme des lanceurs d’alerte « Congo Lève-toi, Pas de corruption », ont, à travers un communiqué parvenu vendredi 31 juillet à Actu30.cd, fait le point autour du dossier qui oppose Access Bank RDC à son ancien employé, Israël Kaseya, poursuivi pour faux et usage de faux et détournement de centaines de millions de dollars américains.

Selon ces organisations citoyennes, Israël Kaseya « n’a jamais été un lanceur d’alerte comme l’avance ses avocats mais plutôt une personne plongée dans les pratiques malsaines, comme « escroquerie ou falsification des dossiers ».

« Ainsi, après investigations et examen minutieux, tous les comptes précités par monsieur Israël Kaseya ne font objet d’aucune sanction internationale à l’exeception faite pour le compte de la société Mino Congo qui a été bloqué conformément aux prooédures officelles par la banque précitée [Access bank, ndlr] », rapporte ce communiqué signé par Charles Mamba, secrétaire général de « Congo Lève-toi, Pas de Corruption ».

Par ailleurs, « Congo Lève-toi, Pas de corruption » dit faire confiance à la justice congolaise pour qu’elle tranche avec équité sur cette affaire.

« La Plateforme Citoyenne tient à préciser à l’opinion pubique qu’elle fait pleinement confiance à notre justice pour trancher avec équité cette affaire qui oppose les deux parties et encourage Acces Bank pour le respect de procedure engagée depuis le constat des abus posés par son agent (la procédure régulière en respectant le code du travail) », indique cette plateforme.

Ces organisations citoyennes encouragent, en outre, Access bank RDC à demeurer dans le combat contre la corruption, blanchiment des capitaux sur toute ses formes enfin d’assurer le décollage de l’économie congolaise.

À noter que dans leurs éléments de défense, les avocats d’Israël Kaseya parlent d’un harcèlement judiciaire contre leur client « qu’il présente comme un lanceur d’alerte ». Selon eux, Israël Kaseya est puni pour avoir dénoncé qu’Access bank aurait autorisé l’ouverture de comptes à des sociétés liées à des entreprises ou personnalités sous sanctions américaines dont Saleh Assi, propriétaire de Mino Congo et Pain Victoire, et Ahmed Tajeddine, le patron de Congo Futur.

Ces deux opérateurs économiques ont été sanctionnés par les États-Unis suite aux « soupçons de financement du mouvement politico-militaire libanais chiite Hezbollah, soutenu par l’Iran et qualifié de terroriste par les États-Unis ».

Corneille Lubaki