RDC – Autonomisation de la femme : La Banque mondiale prête à collaborer avec la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi

La question de l’autonomisation de la femme congolaise était un des sujets abordés par Jean Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque mondiale, lors de son entretien jeudi 30 juillet, avec la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi.

Jean Christophe Carret a exprimé l’intérêt de la Banque mondiale de collaborer avec la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) afin de lutter contre la pauvreté, à travers notamment les axes prioritaires de cette structure que chapeaute la première dame de la RDC.

« J’ai eu le plaisir de rencontrer la première dame. Cela a été un échange passionnant parce que la Banque mondiale qui a longtemps était une banque de reconstruction notamment pendant les 20 dernières années est en train d’adopter un tournant très important. On Investit dans ce qu’on appelle le capital humain. Et cela recouvre les mêmes thèmes qui sont importants pour la première dame », a-t-il dit.

IMG 20200802 WA0036

S’agissant de l’autonomisation de la femme, Il a noté la disponibilité de la Banque mondiale à apporter sa contribution à travers des projets des centres d’encadrements et d’apprentissage destinés aux filles.

« On est très intéressé notamment dans le secteur de l’éducation et on sait qu’une partie du futur du Congo va se jouer dans l’éducation des jeunes filles. S’assurer qu’après le primaire, qu’elles fassent le secondaire et aussi qu’elles bénéficient d’une formation professionnelle pour les rendre indépendantes », a précisé Jean Christophe Carret.

Par ailleurs, la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi et Jean Christophe Carret ont aussi examiné les voies et moyens pouvant favoriser la gratuité de l’enseignement secondaire.

Corneille Lubaki