RDC – IGF : Des députés nationaux chez Jules Alingete pour s’enquérir du contrôle de l’applicabilité des exonérations

L’inspecteur général des finances chef de service de l’Inspection Générale des Finances (IGF) a échangé lundi 17 août à Kinshasa avec un consortium des députés nationaux composé notamment de Didier Kabampele et Bernard Kayumba.

Au sortir de cette audience, ces élus nationaux ont affirmé leur volonté de soutenir la démarche de l’IGF visant le contrôle de l’applicabilité des exonérations et compensations, en vue de juguler l’applicabilité abusive qui cause des pertes énormes au trésor public.

« Nous venons d’avoir la précision que le travail de l’Inspection Générale des Finances ne consiste pas à contrôler la légalité ou l’illégalité des exonérations mais le grand travail qu’ils sont en train d’abattre, consiste à vérifier l’exécution de l’applicabilité de ces exonérations, chercher à savoir s’il y a eu des abus ou pas », a dit Didier Kabampele, un des députés.

Il a, par ailleurs, indiqué qu’à ce jour, la RDC n’a pas des moyens pour investir suite à la paie des fonctionnaires, qui prend une grande partie des recettes de l’État.

« Aujourd’hui, la RDC ne vit que des dépenses des fonctionnaires, sur les 400 milllards qu’on paie aux fonctionnaires, il n’y a pas un solde d’argent qui reste pour permettre au pays d’investir », a-t-il regretté.

Signalons que l’IGF a affirmé, le week-end dernier, avoir recensé plus de 1300 exonérations et compensations non justifiées qui font perdre à l’État congolais plus de 5 millards de dollars chaque année.

Emery Yakamua