RDC : Le gouvernement appelé à se « concentrer » sur la question des groupes armés étrangers qui sévissent au Nord-Kivu

Le dialogue social de vérité entre les communautés du Nord-Kivu s’est clôturé samedi 1er août 2020 à Goma. Pendant trois jours, les communautés de la province ont analysé les différentes questions sécuritaires et de développement du Nord-Kivu.

Parmi les recommandations, il a été demandé aux communautés locales de sensibiliser les groupes armés à la reddition volontaire et la réinsertion communautaire pour une paix durable, la reconnaissance et l’acceptation mutuelle entre communautés, la sensibilisation des communautés à l’humilité et à la tolérance.

Par rapport aux groupes armés étrangers qui sévissent au Nord-Kivu, notamment les ADF, le gouverneur de province a appelé le gouvernement central à se concentrer sur la question.

« Les orientations de souhait de la population est de voir le gouvernement central se concentrer sur des questions principales telles que la question des FDLR, ADF Nalu mais aussi le problème de la gestion des réfugiés, à la suite de la guerre de 1994 au Rwanda. Il faut que la RDC travaille avec les partenaires internationaux pour que cette question ne puisse pas aussi être une cause de rupture des relations au niveau du Nord-Kivu. Nous avons besoin de l’attention de la RDC pour que ces questions soient vite traitées pour nous permettre de faire assoir les ingrédients de la paix », a dit Carly Nzanzu Kasivita.

Il a, par ailleurs, annoncé la tenu dans les prochains jours d’autres dialogues entre les différentes couches de la population du Nord-Kivu sur des questions sociales.

Fidèle Kitsa