Sud-Kivu : Le FCC dit non à « toute tentative de glissement après 2023 »

Le Front Commun pour Congo (FCC), plateforme politique dont Joseph Kabila est autorité morale, dit non à toute tentative de glissement après 2023.

Le FCC l’a exprimé ce mardi 4 août au cours d’une marche organisée à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, pour soutenir les institutions de la République.

« Disons NON à la violation de la constitution. Disons OUI au respect des institutions et au respect entre les institutions…Mettons tout en garde contre toute initiative tendant au glissement et exigeons l’organisation des élections en 2023 », peut-on lire dans le mémorandum adressé au président de la République et lu par Safari Mugaruka, coordonateur provincial du FCC, à l’issue de la marche.

Par ailleurs, le FCC a condamné les tueries dans la partie Est de la RDC, notamment celles de Sange et Kipupu au Sud-Kivu.

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a réceptionné leur mémorandum et leur a promis de le remettre à qui de droit.

Joseph Mwema